Goûter des créations  

Après une première tentative en 2016 dont la forme a retenu l’attention et l’intérêt des compagnies et professionnels présents, un nouveau “goûter des créations” sera présenté plusieurs fois par an ainsi qu'une rencontre autour de projets musicaux organisée en partenariat avec le PAM (Pôle de coopération des acteurs de la filière musicale en région PACA).

L'idée de ce "goûter des créations" est de sélectionner des projets artistiques en cours d'écriture, de recherche ou de création de compagnies ou de groupes musicaux implantés en région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.
 

Vous êtes invités à découvrir des projets qui verront le jour dans les mois à venir lors d’un échange à la fois court et concis (10 min), dans un format dynamique, tout en ayant la possibilité de prolonger les échanges en fin de rencontre autour d'un goûter ou d'un apéritif.


Vous serez par la suite tenus informés de l’évolution des propositions artistiques présentées.

Cette année, le Cercle de Midi s’associe une nouvelle fois aux scènes d’Aubagne dans le cadre de l’événement « Place aux compagnies » pour rendre visible et soutenir les créations de compagnies régionales. Ce nouveau Goûter des créations sera l’occasion de découvrir 9 projets. 6 issus de la sélection de Place aux compagnies, 3 issus du goûter des créations annulé en mars dernier.

JEUDI 8 OCTOBRE 2020 - AUBAGNE

LE PROGRAMME

13h45 : Accueil café à La Distillerie, Aubagne

14h-17h : Goûter des créations à La Distillerie, Aubagne :

  • Compagnie Déliaisons / « le charme obscur d’un continent »

  • Compagnie Tac théâtre / « Hamlet requiem »

  • Yann Cleary / Présentation de l'album « Follow you »

  • Cie Fluid corporation / "Personne n'a rien dit à la cigogne"

  • Djab Prod / "Flesh"

  • Cie Facteur indépendant / "Dame Cheval"

  • Zoumaï Prod / "Je suis venu vous dire"

  • Cie Erre / "Lampedusa snow"

  • Cie In pulverem reverteris / "Le Labo du gai savoir"

18h : Rencontre professionnelle "l’accompagnement de la création, de l’accueil en résidence au soutien à la production" au Théâtre Comœdi, Aubagne.

20h : Lecture de la prochaine création de la compagnie Dromolo "À nos tempêtes" au Théâtre Comœdia, Aubagne.

LA SÉLECTION GOÛTER DES CRÉATIONS / PLACE AUX COMPAGNIES

  • Compagnie Déliaisons / « le charme obscur d’un continent »

Texte : Händl Klaus

Avec Océane Lutz et Maxime Saulnier-Gatefait

Mise en scène : Renaud Pellegrino / scénographie : Anaïde Nayebzadeh / regard scénographique : Thomas Gasquet / régie lumière : Alice Leclerc

« Dans Le charme obscur d'un continent, je propose aux spectateurs de ne jamais voir les visages des acteurs, et parfois encore moins : juste une main ou un pied. Cacher les visages n’a rien d’anodin – puisqu’ils sont centraux au théâtre. Fenêtre par laquelle on accède à autrui, le visage est aussi un rouage essentiel de la machine du langage, puisque le sens de la parole est toujours indexé sur le visage de celui qui la profère. En l’occultant, on attaque cet ordre du langage. »

Renaud Pellegrino

Se jouent les aurevoirs entre Corinna, médecin, et Joachim, propriétaire de l’appartement qu’elle s’apprête à quitter.

Se joue aussi le secret de Corinna : l’appartement qu’elle laisse à Joachim est curieusement propre, la baignoire a été changée, et son mari Marcel a disparu.

Se jouent encore les étranges lubies de ces deux personnages : Joachim collectionne les objets de ses proches décédés, tandis que Corrina se plait à raconter l'ensemble des processus phy­siologiques qui précèdent la mort.

Production : Compagnie Déliaisons

  • Compagnie Tac théâtre / « Hamlet requiem »

Texte : d’après Hamlet de William Shakespeare

Avec Thomas Rousselot, David Scattolin (en alternance avec Stephen Tordo), Rachel Verdonck et Cyrielle Voguet.

Adaptation, traduction et mise en scène Cyril Cotinaut / Assisté de Valérie Paüs / Lumière Emmanuel Pestre.

Cyril Cotinaut, metteur en scène, comédien et enseignant a créé le TAC Théâtre en 2007. Il mène ses créations en s’appuyant sur la méthodologie dite de l’étude (ou de l’Analyse-Action par le biais de l’improvisation ; pratiquée en Russie) qui privilégie le processus artistique et créateur de l’acteur par une forte prise en compte de son individualité et de son expérience au service de la création artistique.

Autour d’une grande table de banquet (pour des noces ? des funérailles ? C’est vrai que les deux ont suivi de près…) face à un grand miroir qui reflète la scène et la salle, quatre acteurs – deux hommes, deux femmes – reconstruisent en public l’histoire du Prince du Danemark. Dans leur désir de comprendre ce qui a animé Hamlet, ils questionnent et incarnent sa figure. In-Carne, dans la chair. Dans leur chair et par leur voix, ils donnent (un) corps à Hamlet et composent son Requiem.

Production : Cie TAC Théâtre

Coproduction : Théâtre National de Nice - CDN de Nice Côte d’Azur, La Garance - Scène Nationale

de Cavaillon, Centre Dramatique des Villages du Vaucluse

Aide à la création : DRAC PACA / SPEDIDAM (en cours) / Région Sud (en cours)

Soutiens : Dispositif La Fabrique Mimont - Cannes / La Bourse du Travail - Avignon / Théâtre des Halles – Avignon

  • Yann Cleary / Présentation de l'album « Follow you »

© Marc Lopez

Auteur-compositeur-interprète franco-irlandais, l’Aixois Yann Cleary détonne en mêlant machines, instruments traditionnels et jouets musicaux. Ce protégé de Laurent Garnier s’amuse avec la pop sucrée et la folk sensible, lui insufflant des atours électroniques et une dimension ludique sur scène.

Après un mini-album “Tokyo” paru en 2016 sur le label SLY!, Yann Cleary propose cette année une série de singles mensuels avec la participation de la chanteuse, harpiste chromatique et compositrice Laura Perrudin, étoile montante de la pop et du jazz.

Sur scène Laura fait place au percussionniste protéiforme Jean-Philippe Barrios, par ailleurs clown, danseur et compositeur de musique à l’image (Arte, Cie Wang Ramirez…).

Compositeur de musique à l’image et producteur pour d’autres ar=stes, Yann Cleary est aussi animateur de dizaines d’ateliers de créa=on de chansons et de musique électronique avec la SACEM, les Francos, la MGEN…

  • Cie Fluid corporation / "Personne n'a rien dit à la cigogne"

D’après La supplication de Svetlana Alexievitch

Mise en scène: Pascale Karamazov / Assistante à la mise en scène: Sophie Zanone / Adaptation - dramaturgie : Pascale Karamazov - Sophie Zanone / Création lumière: Cyrille Laurent / Vidéos - son - scénographie: Catherine Legrand / Costumes - accessoires: Leslie Laugero / Jeu: Sofie Szoniecky - Pascale Karamazov- Sophie Zanone – Cyrille Laurent - Franck Libert.

Lors d’une émission à la radio j’ai entendu l’interview d’une femme nominée au prix Nobel de littérature. A la fin de l’émission je suis allée immédiatement acheter « la Supplication » de l’auteure ukrainienne Svetlana Alexievitch. Elle avait recueilli durant une dizaine d’années, les témoignages de 500 personnes ayant été touché de près ou de loin par la catastrophe de Tchernobyl, le 26 avril 1986.

 

Dans notre fiction, c’est pour préparer la fête du 1er mai que nous rassemblons ces personnes. Ils n’ont dans le livre de Svetlana Aleksievitch, aucun lien direct entre eux, si ce n’est d’être soviétiques, biélorusses, et d’avoir été touché par la catastrophe.

Mais il est certain, que toute l’union soviétique prépare cette fête internationale du 1er mai, en ce printemps 1986. La célébration de ce jour, qui glorifie les travailleurs, le travail, la société technologique, remplit la population d’une joie fervente et sincère. C’est la suprématie d’une nation qui s’affiche ainsi au monde, sa maitrise de la science aussi. Aucun d’entre eux ne peut douter de cela…

  • Djab Prod / "Flesh"

Libre adaptation de la nouvelle « le boxeur manchot » de Tennessee Williams

Conception et chorégraphie : Aurélien Desclozeaux / interprétation Anthony Devaux, Angélica Tisseyre-Sèkine, Morgan Defendente / création lumière Nanouk Marty / composition musicale et conception sonore Ulrich Edorh, Saléha Moudjari.

Depuis son accident, Oliver traîne sa carcasse au gré du vent. Son indifférence à lui même et au monde agit comme un charme, il attise le désir et, par instinct de survie, il se prostitue. Une nuit, ivre, poussé à bout par un riche client, il commet l'irréparable.

Quelques mois plus tard, un inspecteur l'interroge sur le meurtre d'un important agent de change. Après un demi-verre de whisky, Oliver avoue tout en bloc. Jugé, il est condamné à la chaise électrique. Sa photo apparaît dans les journaux : on ne peut pas y croire. En prison, il reçoit des centaines de lettres. Ses amants. Il s'applique à répondre à chacun, se réconcilie ainsi avec lui -même et retrouve l'estime de soi. Un jeune prêtre lui rend visite. Sa mission : le préparer au dernier voyage. Pour Oliver c'est l'occasion d'une dernière aventure, mais face à l'incrédulité du prêcheur, il se laisse submerger par la rage...

Ce qui devra surgir

L'art de la boxe, son esthétisme

L'injustice de l'accident et l'être fauché aux prémisses de la gloire

L'errance qui en résulte, l'indifférence à soi-même et au monde qui malgré tout agit comme un charme

Les étreintes cachées ou la subversion des amours interdites

La violence de l'exhibition du mutilé

Sa réponse par le meurtre

L'être en prison qui se réconcilie avec son propre corps

Le désir de vie au moment où on vous la retire

  • Cie Facteur indépendant / "Dame Cheval"

Texte et mise en scène Julie Villeneuve / Assistante à la mise en scène : Claude Veysset

Avec Sandra Trambouze, Laetitia Langlet, Stéphanie Louit, Véronique Ebel, Franck Libert et Claude Veysset.

Une femme, l’Accueillante, recueille chez elle une autre femme, Victoire. Cette dernière vit repliée dans un mutisme quasi total, un silence vocal et corporel. En présence de Victoire, l’Accueillante se sent bien, mieux qu’elle ne l’a jamais été. Elle abandonne son travail et se consacre entièrement à sa nouvelle relation. Rapidement, des personnages proches de l’Accueillante, mère, frère, collègue et voisin, envahissent l’appartement où cohabitent les deux femmes. Ils subissent, impuissants, le changement brutal de l’une et le silence de l’autre.

Pour avoir souvent rencontré des personnes vivant aux bords de la société ou exclus, je me suis questionnée sur les réactions fortes que ces personnes provoquent chez d’autres plus «intégrées».

Face à quelqu’un qui n’a peu ou plus de reconnaissance sociale, certains se comportent comme si le contrat social auquel ils se soumettent habituellement n’avait plus cours, les inhibitions tombent et des facettes insoupçonnées des individus se révèlent. Ces espaces sont comme des appels d’air où chacun se confronte à ses manques, ses peurs, son impuissance. Ces rencontres font l’effet d’un miroir renversé. Elles renvoient celui qui les vit à sa propre condition, sa peur d’être exclu, sa lutte perpétuelle pour rester intégré. Elles questionnent sur le sens de cette lutte, sur son non-sens aussi.

Avec Dame Chevale je désirais m’interroger sur cet autre qui nous dérange parce qu’il vient perturber l’ordre établi, remettre en question notre confort et notre quotidien.

  • Zoumaï Prod / "Je suis venu vous dire"

Conception, Réalisation, Interprétation : Christian Mazzuchini / Coréalisation, Scénographie, Régie, Jeu : Marilyne Le Minoux / Effets spéciaux, Vidéo, Création Lumière, Régie générale : Éric Valentin / Images : Karim Dridi / Musique : Dimitri Mazzuchini, Sacha Mazzuchini, Adriano Calamia / Photographie : Richard Patatut / Mise en Espace : L’équipe Zou Maï Prod

« Je Suis Venu vous dire » est une fantaisie foraine pour faux sosies, aux imitations approximatives d’artistes célèbres sur des textes qui ne leur appartiennent pas, sous forme d’attractions spectaculaires.

Ce n’est pas une pièce au sens strict du terme, c’est un autre genre qui est expérimenté. Ça pourrait se rapprocher de la « Variéta Italienne », genre théâtral qui se caractérise par des numéros de personnages types et typés avec une gestuelle développée, (mimique, déguisement, imitation, accent), une « déconniatrie » dans l'esprit du psychiatre et psychanalyste catalan François Tosquelles - Quelque chose qui tient de la revue d'une galerie de personnages hauts en couleurs, qui tentent de sublimer le réel, tout en réinventant le quotidien avec des textes Poético-politico-drôlatico, caustiques et atypiques. De la foire, du cirque sans circassien, où les numéros sont les textes eux-mêmes amplifiés par des faux sosies d’artistes évoquant diverses figures iconologiques d’une certaine « variété » française.

Coproducteurs : Théâtre des Salins Scène Nationale de Martigues / Théâtre du Bois de l’Aune / Théâtre de la Bourse du Travail CGT - Avignon / Théâtre de la Joliette – Minoterie

Partenaires : Au Bout du Plongeoir (Thorigné-Fouillard) /L’hôpital Guillaume Régnier (Rennes)

Subventions en cours : Ville de Marseille, Drac Paca, Région sud, Département 13, Spédidam

  • Cie Erre / "Lampedusa snow"

LAMPEDUSA SNOW – Deuxième volet de La trilogie du naufrage de Lina Prosa
Traduit de l’italien par Jean-Paul MAnganaro / Mise en scène de Eleonora Romeo / Cie ERRE
Avec Fabrice Lebert / Musique originale – Jamespange & Eric Craviatto / Décor / Lumière – Damien Gandolfo

J’ai lu pour la première fois la Trilogie du naufrage de Lina Prosa fin 2013. Ces textes m’ont profondément bouleversée. En même temps que je découvrais ces trois récits, je constatais autour de moi la montée de l’intolérance et la banalisation de thèses ouvertement racistes, notamment sur les réseaux sociaux, où j’assistais à un flux continu de commentaires haineux à propos des migrants, remettant en question le droit d’asile.

J’ai moi-même quitté mon Pays, non pas pour fuir une guerre, mais seulement pour trouver un travail dans le domaine de mes études et j’ai reçu en France un accueil digne. Ainsi, je me suis demandé pourquoi les migrants sud-méditerranéens n’étaient pas reçus avec autant d’égards. Problème de religion ? Culture ? Couleur de peau ?

À travers ces trois textes poétiques, Lampedusa Beach, Lampedusa Snow et Lampedusa Way, les migrants morts au cours de leur exil retrouvent temporairement la parole et une identité. Les protagonistes de la Trilogie du naufrage proviennent de la « réalité » et c’est au travers de l’écriture que l’auteur a choisi de leur redonner un nom.

Deuxième volet du triptyque La trilogie du naufrage, ce texte a été écrit en 2012 à partir d’un fait divers : cent migrants africains ont débarqué à Lampedusa et ont été transférés vers les Alpes à mille huit cents mètres d’altitude, laissés là, dans l’attente de démarches bureaucratiques d’identification. Lampedusa Snow relate en quelque sorte un naufrage en montagne, tout particulièrement celui de Mohamed, peut-être le frère de Shauba – la femme de Lampedusa Beach.

Production: Le Buro / Cie Erre

  • Cie In pulverem reverteris / "Le Labo du gai savoir"

Réalisation et Mise en scène : Danielle Bré / Assistanats : Mathilde Soulheban et Romane Pineau

Avec Mathieu Cipriani, Sofie Jordan, Lauren Carla Lenoir, Bryce Quetel, Malte Schwind, Stina Soliva

Équipe technique en cours de constitution.

D’après Têtes Rondes et Têtes Pointues de B. Brecht. Cette pièce démonte une manipulation politique consistant, dans un pays imaginaire traversant une grave situation de crise économique et politique, a remplacé dans l’opinion, la lutte des classes par la lutte des races : un sujet d’une certaine actualité. Le labo du gai savoir est un travail singulier qui propose aux spectateurs de partager l’expérience de la pièce que nous avons eu, à partir de ce que vivaient et pensaient les acteurs en la jouant : une approche du sens par le jeu comme on traverse une rivière à gué en sautant de pierre en pierre. Nous avons sélectionné un certain nombre de moments témoignant de la diversité de notre approche du matériau ce qui incite le spectateur à la liberté et à l’activité ; ce qui est nécessaire quand on ne prend pas le pont, une façon d’offrir au voyageur le plaisir d’une aventure. La pièce n’est plus la rive à atteindre, elle devient rivière vive… Cela suppose d’abandonner un point de vue afin d’en découvrir les éléments disparates, de renoncer à la maitrise, de mettre en relation le chemin de chacun plutôt que la volonté univoque d’un but, bref de se mouiller.

ARCHIVES

2019

LUNDI 4 NOVEMBRE - GOÛTER DES CRÉATIONS A L'ENTRE-PONT - NICE

  • "Opéra Minuscule", Cie Une petite voix m'a dit & Be (06) Opéra pour très jeune public / Résidence accompagnée 2017

  • "Un nénuphar dans ma baignoire", Cie un poisson en avril (06) théâtre / Résidence accompagnée 2019

  • "Monsieur Mouche", Cie Gorgomar (06) clown musical / Résidence accompagnée 2018

  • "Frida K, une réalité", Collectif La Machine (06) théâtre / Résidence accompagnée 2020

  • "Mezzanote" (titre provisoire), Cie Diva (06) musique / Cie résidente

  • "At Home", Cie /TranS/ (06) danse contemporaine / Cie résidente

  • Sortie de résidence "Gaïa 2.0", Cie Bakhus (06) danse
     

JEUDI 02 MAI - GOÛTER DES CRÉATIONS - RENCONTRE - LECTURE / PLACE AUX COMPAGNIES

AUBAGNE

  • 14h > 17h: Goûter des créations - la Distillerie, Aubagne

- « La Promenade », cieEn Devenir2
- « La Mouche, Les Tâches », cie L’Est et L’Ouest 
- « Le dieu de la fête », cie Hesperos 
- « La Secte » , cie Soleil Vert 
- « Vedette(s) », cie De la loge au plateau 
- « Tristesses et joies dans la vie des girafes », cie Les Travailleurs de la Nuit 
- « Riviera », cie Kit 
- « La devise »​, cie Totem 

  • 20h15 : Lecture de Riviera par la Compagnie Kit / Alain Ubaldi -  La Coulisse du Théâtre Comœdia

Programme

10h : Lecture illustrée Noir et Humide de Jon Fosse, par L’autre compagnie (83) 


- Goûter des créations

  • Mongol, cie des passages (13) théâtre dès 10 ans

  • Rébus, cie Filalo (13) spectacle vocal et visuel dès 18 mois

  • Héroïnes #3, cie Les Passeurs (05) théâtre

- repérage Miwa, Ridz cie (83) 

JEUDI 14 MARS - REPERAGE ET GOÛTER DES CRÉATIONS - THEATRE MARELIOS, LA VALETTE DU VAR ET ESPACE COMEDIA, TOULON

2018

JEUDI 13 DEC- GOUTER DES CREATIONS - MARSEILLE

> "Un piano dans la voix" / Addie (musique 05)

> "Riviera" / cie Kit  (théâtre 84)

> "La Devise" / cie Totem (théâtre 04)

> "Virginia" / cie ERD'O (théâtre 13)

> "Le Mensonge de maman" / Pas d'embrouilles (théâtre 13)

> "Ravie" / cie La Paloma (théâtre 13)

 


repérage Précieux(ses) Le grand bureau des merveilles, cie Pirenopolis - 1h dès 14 ans
 

2 MAI 2018 AUBAGNE / PLACE AUX COMPAGNIES

PROJETS PRÉSENTÉS LORS DU GOÛTER DES CRÉATIONS SPECTACLE VIVANT 

De 14h à 17h à La Distillerie, 22 rue Louis Blanc 13400 Aubagne

Ce Goûter des créations s'intègre à l'événement "Place au Compagnies" pour une mutualisation des compétences et la découverte de compagnies du territoire.

En partenariat avec les différentes structures organisatrices d’Aubagne : La Distillerie, le Théâtre Comedia, la Médiathèque Marcel Pagnol.

> "Monde" / Cie Les 1000 tours – Théâtre jeune public

> "Tout est là" / Cie Stelistô de tempo – Théâtre

> "Les précieuses ridicules" / Cie Pirenopolis – Théâtre 

> "Le cœur a ses raisons" / Cie Si sensible – Théâtre jeune public

> "La Pièce" / Cie l’exploitation Théâtre – Théâtre

> "Une réécriture de nos mondes" / Cie Lanterne Rouge – Théâtre

> "Feu" / Cie Les Estivants – Théâtre

> "Olympe" / Bretzel Compagny – Théâtre

2017

DEC 2017 LE BEAUSSET / PROJETS PRÉSENTÉS LORS DU GOÛTER DES CRÉATIONS SPECTACLE VIVANT 

> "De Gaulle 68” / Cie Artscenicum (83) - Théâtre
> Caravan Namasté (04) - Musique
> "Sous les eaux du lac" / Cie PadamNezi (13) - Théâtre documentaire
> "Ubu Roi" / Cie Du Jour au Lendemain (13) - Théâtre
> "Mille chemins d'oreillers" / Cie L'insomnante (13) - Théâtre

 

Festival Région en Scène mars 2017  à Avignon 

PROJETS PRÉSENTÉS LORS DU GOÛTER DES CRÉATIONS SPECTACLE VIVANT 

> "The Great Disaster” / Compagnie Il va s’en dire (84) - Théâtre
> "Dépêche toi !" / Compagnie Clandestine (04) - Théâtre de papier
> "Héroïne(s)" / Compagnie Les Passeurs (05) - Théâtre
> "Opéra Minuscule" / Compagnies Be et Une petite voix m’a dit (06) - Opéra jeune public
> "L’enfant" / Théâtre de L’entrouvert - (84) Théâtre visuel
> Titre en cours de recherche / Compagnie Le Scribe (13) - Danse

PROJETS PRÉSENTÉS LORS DU GOÛTER DES CRÉATIONS MUSIQUE 

> La Mossa (84) - Polyphonies du monde
> L.Y.A (13) - Chanson française métissée
> Potochkine (83) - Musique électro et performance théâtrale

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now